TravailTravail : La formation en entreprise

Principes généraux

Afin de renforcer la compétitivité et la capacité de développement des entreprises, mais également de permettre à chaque salarié de progresser d’au moins un niveau de qualification, le code du travail entend favoriser la formation tout au long de la vie professionnelle du salarié.
La formation professionnelle constitue donc un élément déterminant de la dynamisation et de la sécurisation des parcours de professionnalisation des salariés, tout en contribuant à élever leur niveau de qualification et de compétences.

Les dispositifs de formation s'étendent également aux sans emploi, afin de favoriser leur retour à l'emploi ou à une reconversion professionnelle.

Les actions de formation

Les actions de formation professionnelle ont généralement le but de favoriser l'adaptation, l'entretien ou le développement des compétences professionnelles ou des connaissances du salarié, afin de lui permettre de faire face aux nouveaux enjeux des entreprises (mutations technologiques, évolutions du monde du travail, etc.).
Cependant, l'épanouissement personnel du salarié (notamment à l'occasion de ses engagements associatifs) ne sont pas oubliés.

Les formation doivent néanmoins répondre à un programme préétabli, correspondre à des objectifs déterminés, mobiliser des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement qui permettant de suivre son exécution et d’en apprécier les résultats : les formateurs doivent répondre à certains critères de qualité fixés par le code du travail.
À l’issue de la formation, le formateur délivre au "stagiaire" une attestation mentionnant les objectifs, la nature et la durée de l’action et les résultats de l’évaluation des acquis de la formation.

Les actions de formation sont définies à l’article L. 6313-1 du Code du travail et peuvent être schématisées de la manière suivante :

Les actions de formation

Les actions de formation
Les différents modes d'accès aux dispositifs

L'accès aux actions de formation se fait selon différentes modalités :

  • à l'initiative de l'employeur :
  • le plan de formation ;
  • à l'initiative du salarié :
  • la mobilisation d'heures cumulées sur son Compte Personnel de Formation (CPF) ;
  • la demande d'un congé individuel de formation ;
  • la demande d'une période de professionnalisation ;
  • la signature d'un contrat de professionnalisation.
  • Les différents types d'accès font l'objet de fiches spécifiques (voir ci-contre), mais peuvent être schématisés :

    La formation en entreprise

    La formation en entreprise


    Dernière mise à jour : 16-07-2015